Planète Bleue

Le tourisme de demain façon Cousteau

Le Jean-Michel Cousteau Resort est un hôtel aussi vert que bleu. Mais il n’est pas un éco-resort comme un autre. Il est, depuis bien longtemps, l’incarnation du tourisme de demain.

Une Vérité Millénaire

 

Jean Michel Cousteau Fiji Islands Resort
Le Jean-Michel Cousteau Resort

Le Jean-Michel Cousteau Resort est l’archétype de l’hôtel écologique : 25 bures, maisons traditionnelles fidjiennes, dissimulées sur une ancienne plantation de cocotiers au sud de l’île de Vanua Levu, dans l’archipel des Fidji. Un ensemble d’habitations qui passerait facilement pour un village tribal. Et pour cause, il a été conçu ainsi. Sur ces terres, se trouvait autrefois le village du plus puissant chef tribal de la région. Alors pour respecter pleinement l’équilibre naturel des lieux, comme l’ont fait les populations locales pendant des millénaires avant lui, l’hôtel s’est inspiré de leur héritage culturel.

Jean Michel Cousteau Fiji Islands Resort
Une bure fidjienne traditionnelle.

L’architecture traditionnelle des bures, pensée de façon à conserver la fraîcheur, évite l’utilisation de l’air conditionnée et emploie des matériaux exclusivement naturels : bois indigène issu de forêts certifiées, panneaux en bambou et toits de chaume. Les techniques ancestrales telles que le recyclage, le compostage ou encore la récupération des eaux de pluie ont été couplées à des avancées plus modernes, comme les panneaux solaires, afin de minimiser l’empreinte humaine sur ce décor idyllique de l’archipel fidjien.

Jean Michel Cousteau Fiji Islands Resort
Le jardin luxuriant du Jean-Michel Cousteau Resort aux nombreuses variétés de fruits, légumes, plantes et herbes médicinales.

Jean Michel Cousteau Fiji Islands Resort
Exploration de la forêt tropicale.

Suivant là encore les pratiques locales, l’établissement s’appuie sur l’eau de source de montagne et sur un jardin organique aux nombreuses variétés de fruits tropicaux, de légumes, d’herbes et plantes médicinales utilisées par les Fidjiens, réduisant ainsi le coût environnemental du ravitaillement. Ce paysage végétal planté de fleurs indigènes aide également à éliminer le dioxyde de carbone.

La Philosophie du Marin

 
Jean Michel Cousteau Fiji Islands Resort

Jean Michel Cousteau Fiji Islands Resort
Mangrove et corail restaurés.

Un beau programme. Mais qui n’a rien d’unique. Nombre d’hôtels à travers le monde peuvent se targuer d’un aussi joli cahier des charges. Alors qu’est-ce qui rend le Jean-Michel Cousteau Resort unique? Au cas où vous ne l’auriez pas remarqué, il porte le nom d’un célèbre écologiste, réalisateur et explorateur des mers, fils d’un certain Jacques-Yves Cousteau. Un hasard? Certainement pas. C’est pour transmettre ses connaissances environnementales, concrétiser sa philosophie d’une hôtellerie durable et servir de modèle au reste de l’industrie que Jean-Michel Cousteau a créé en 1999 cet établissement, l’un des pionniers du tourisme vert dans le monde.

Un statut qui aurait pu suffire à justifier notre intérêt. Mais notre enthousiasme se situe ailleurs. Car l’hôtel va encore plus loin : il ne se contente pas de préserver son environnement, il participe pleinement à sa restauration. Établi sur la pointe de Lesiaceva, il se trouve à une quarantaine de kilomètres de la réserve de Namena, l’un des derniers bastions de biodiversité au monde, où se concentre une extraordinaire richesse de poissons et de coraux.

Jean Michel Cousteau Fiji Islands Resort
La réintroduction de palourdes géantes.

Guidé par l’expérience et les connaissances de son créateur, l’hôtel s’est entouré d’une équipe de biologistes marins engagés dans la restauration des fonds maritimes. Ceux-ci travaillent chaque jour à replanter du corail, un organisme décimé, essentiel à la vie aquatique, et à stimuler la reproduction d’espèces menacées comme le bénitier géant. En restaurant également la mangrove, détruite il y a plusieurs décennies, l’équipe contribue à rétablir l’équilibre de l’écosystème maritime et à limiter l’érosion des coraux. Leurs efforts s’étendent à la vie terrestre, à travers la plantation de 20 000 arbres natifs dans des zones boisées dépouillées. Des actions réalisées en étroite collaboration avec la communauté locale.

Un Tourisme Engagé

 

Jean Michel Cousteau Fiji Islands Resort
L’école sous la mer, une initiation à la vie aquatique créée spécialement pour les enfants.

C’est donc en ayant bonne conscience que vous pouvez vous prélasser au bord de la piscine ou patauger dans les eaux cristallines de l’archipel. Mais vous n’êtes pas venus jusqu’ici pour faire des châteaux de sable qui seraient tout aussi réussis sur une plage de Turquie. Vous êtes venu ici pour vous remonter les manches et contribuer vous-même à la réhabilitation des fonds marins. Car c’est là le plus bel atout de cet hôtel : proposer une forme de tourisme engagée qui offre à chacun la possibilité d’aider à reconstruire un petit bout de notre planète. Vous êtes ainsi invité à rejoindre l’équipe de biologistes de Jean-Michel Cousteau pour aller planter vous-même du corail, faire germer des graines dans la pépinière de l’hôtel et découvrir le fonctionnement d’une ferme perlière. Des activités sur-mesure ont également été créées pour les enfants au sein du programme “School Under the Sea”. Et pour explorer le sujet encore plus en profondeur, direction le centre de plongée. Mais attention, vous n’êtes pas à l’abri d’y croiser un géant des mers français.

C’est ça, le tourisme de demain.