Shangri La

Le paradis terrestre se trouve à Hawaï

En 1933, le monde a découvert le Shangri La dans le roman de James Hilton, Les Horizons perdus. Peu de temps après la parution de cet ouvrage, « la fille la plus riche au monde » a décidé que l’existence fictive de ce paradis perdu ne suffisait pas, il fallait en faire une réalité, et ce serait à Hawaï.

Imaginez l’Atlantide ou le jardin d’Eden. Camelot ou l’Eldorado. Imaginez la main de Dieu plongeant à travers le ciel pour se saisir d’une poignée de touristes et les déposer dans un éblouissant écrin de verre suspendu au-dessus du Pacifique. C’est plus ou moins ce que vous découvrirez en visitant le véritable Shangri La, un domaine enchanteur bâti sur l’île d’Oahu. « Plus ou moins », non pas parce que celui-ci serait moins paradisiaque — si cette demeure n’est pas la maison de vos rêves à Hawaï, qu’est-ce que c’est? — mais parce qu’on s’y rend en navette.

Une dizaine de touristes en sueur, serrés les uns contre les autres, approchent de leur propre Shangri La.

Ce n’est pas exactement ce que Doris Duke avait en tête.

Exterior view
L’architecture du Shangri La a été inspirée par toutes les expériences vécues par Duke en Inde, en Iran, au Maroc et en Syrie.

Le Shangri La de Doris Duke

Doris Duke possédait des propriétés partout aux les États-Unis, mais celle qu’elle a baptisée Shangri La est la seule qu’elle ait entièrement bâtie elle-même, la seule que l’héritière du magnat de l’industrie du tabac — surnommée « la fille la plus riche au monde » depuis sa naissance, ou presque, en 1912 — ait méticuleusement décorée à partir d’objets de sa collection personnelle. La propriété d’Oahu est devenue le lieu d’exposition d’une impressionnante collection d’oeuvres dénichées à travers le monde musulman, une passion née de son voyage de noces en Inde et au Moyen-Orient en 1935.

Son voyage s’est achevé à Hawaï où elle a très vite commencé à dessiner les plans de sa vision aristocratique du pied-à-terre.

Chaque pièce de son Shangri La regorge d’oeuvres d’art — 3500 pièces que les Smithoniens qualifieraient de « l’une des collections d’art musulman les plus impressionnantes d’Amérique », dont un mihrab datant de 1265 d’une valeur inestimable (« l’une des oeuvres les plus importantes de l’art iranien et peut-être de l’ensemble de l’art musulman en Amérique du Nord »), une calligraphie coranique de l’an 900 et des carreaux qui proviendraient d’un palais mongol du 13e siècle.

interior view
Le mihrab iranien (à gauche) et la « salle syrienne » (à droite) construite sur le modèle d’une salle de réception de style ottoman. Crédit : Doris Duke Foundation for Islamic Art, Honolulu, Hawaï

Un paradis dans un paradis

Je me suis rendu récemment au Shangri La, m’ajoutant de plein gré à la masse des touristes en sueur partis à la conquête du paradis privé de Duke. Mais quand la porte du van s’est ouverte, j’ai immédiatement compris ce qui distinguait cette collection d’oeuvres d’art de toutes les autres — pour moi, cela n’avait pas grand-chose à voir avec l’art. Car voilà ce que je découvris : les longs bras d’un figuier des banians recouvrant tel un rideau une cour extérieure, la mer visible à chaque tournant, une rivière méticuleusement sculptée dévalant jusqu’au pied d’une piscine enrobée par la lumière jaillissant de l’océan. Comparativement, n’importe quel musée de Paris ou de Londres serait d’un ennui mortel. Celui-ci règne sur son propre paradis.

La célèbre beauté des îles hawaïennes est sans nul doute ce qui a séduit Doris Duke — et des millions de touristes après elle. La raison qui l’a poussée à s’y installer est tout aussi évidente.

Pool with view of Diamond Head
La piscine tournée vers l’océan Pacifique et le célèbre Diamond Head d’Oahu. Crédit : Doris Duke Foundation for Islamic Art, Honolulu, Hawaï

« Honolulu nous a séduits parce qu’on y est en paix », révéla, non sans malice Duke après que les paparazzis l’aient poursuivie à travers le globe. Une traque qui s’est achevée aux portes du Royal Hawaiian pour un séjour imprévu de quatre mois. C’est un sentiment que même nous, simples mortels, ressentons à Hawaii. Au beau milieu du Pacifique, dans ce fuseau horaire unique, toute communication avec son pays d’origine est sporadique en matinée, rompue dès l’après-midi. Qu’est-ce qui pourrait bien vous poursuivre à 8000 km de distance?

Vous avez là suffisamment d’arguments pour avoir envie d’y rester toute votre vie.

La différence entre Duke et nous? Elle était « La fille la plus riche au monde. »

Elle y est restée.

 

Oahu
Vue aérienne d’Oahu

Hawaii et ses hôtels

La bonne nouvelle c’est que vous n’avez pas besoin de bâtir un Shangri La, ou même de visiter celui de Duke, pour trouver votre propre paradis à Hawaï. Les hôtels de luxe historiques égrainés à travers l’archipel jouissent de leur propre part de ce gâteau paradisiaque. L’île de Kauai peut compter sur la beauté inexprimable de la côte Na Pali et du Waimea Canyon, également surnommé le Grand Canyon du Pacifique. Maui, elle, offre plages paradisiaques et ballet de baleines. Sur l’île d’Hawaï, vous trouverez le parc national des volcans d’Hawaï et le seu zoo tropical du pays. L’île Oahu tire sa fierté de la vibrante plage Waikiki et des sites historiques d’Honolulu. La variété des sites à visiter donnerait presque le tournis et leur répartition sur l’ensemble du territoire invite à revenir. Sans parler de la cuisine locale. Hormis le granité hawaïen le hot dog maison appelé puka dog, le repas du midi — riz japonais, salade de macaronis, porc kalua et bœuf teriyaki — donne un indice quant à l’histoire mouvementée d’Hawaï et illustre son caractère coloré.

Découvrez ci-dessous huit de nos hôtels favoris à Hawaï.
 

Timbers Kauai Ocean Club & Residences

Île de Kauai

Timbers Kauai Ocean Club & Residences - boutique hotel in the Island of Kauai

Le Timbers Kauai est situé à seulement quelques minutes de la ville la plus importante de l’île (Lihue) tout en profitant de la mer sur son palier, la combinaison parfaite entre commodité et vues spectaculaires. Preuve de son ambition, il a agrémenté ses résidences de deux, trois ou quatre chambres d’un spa, de piscines et d’un cours de golf réalisé par Jack Nicklaus.

DÉTAILS & DISPONIBILITÉ

 

The Kahala Hotel & Resort

Honolulu

The Kahala Hotel & Resort - boutique hotel in Honolulu

Se tenant suffisamment éloigné de la foule de Waikiki, le Kahala Hotel & Resort a commencé à accueillir des hôtes de marque depuis pratiquement son ouverture il y a un demi-siècle. John Wayne, Frank Sinatra et presque tous les présidents américains depuis Lyndon Johnson y ont séjourné. L’établissement a conservé son charme des années 50, ce qui en fait le lieu idéal pour goûter à un service comme on n’en fait plus. Sans compter sa plage délicieusement tranquille.

DÉTAILS & DISPONIBILITÉ

 

The Laylow, Autograph Collection

Honolulu

The Laylow, Autograph Collection - boutique hotel in Honolulu

Avec pour nom « laylow », qui signifie « profil bas », on a un indice quant à l’atmosphère de celui-ci. À quelques rues en retrait de la plage de Waikiki, vous êtes ici suffisamment proche pour vous joindre aux festivités ou choisir votre tranquillité. Les chambres et suites associent avec harmonie modernisme utopique et charme tropical, et si elles ne baignent pas dans l’opulence elles sont suffisamment luxueuses.

DÉTAILS & DISPONIBILITÉ

 

Koa Kea Hotel & Resort

Île de Kauai

Koa Kea Hotel & Resort - boutique hotel in Kauai

Hôtel de front de mer par excellence, planté sur la plage de Poipu (sable fin, vagues de surfeur, en résumé tout ce que l’on attend d’une plage hawaïenne) le Koa Kea Hotel & Resort est le genre d’endroit où vous pourriez passer tout votre séjour. Mais il faudra vous ménager un peu de temps, car Kauai est un petit paradis pour golfeurs, amateurs de pêche en haute mer, amoureux de baleines et adeptes du kayak.

DÉTAILS & DISPONIBILITÉ

 

Andaz Maui at Wailea

Île de Maui

Andaz Maui at Wailea - boutique hotel in the Island of Maui

L’Andaz Maui at Wailea figure parmi les hôtels les plus raffinés de la ceinture pacifique, s’appuyant sur une identité hawaïenne marquée, de son cadre à sa cuisine en passant par ses extérieurs. Son adresse dans la localité huppée de Wailea, sur l’île de Maui, est tout à fait à son image ; avec son design tiré à quatre épingles et ses équipements grand luxe il fait un sans faute.

DÉTAILS & DISPONIBILITÉ

 

Turtle Bay Resort

Île d’Oahu

Turtle Bay Resort - boutique hotel in Oahu

Situé dans le paradis du surf nommé North Shore, cet hôtel de 464 chambres est à mille lieues, littéralement et figurativement parlant, de l’agitation de Waikiki. Il en résulte un hôtel gigantesque — deux piscines, deux parcours de golf de champion et un spa tout équipé — se tenant à l’écart de l’action. Unique en son genre.

DÉTAILS & DISPONIBILITÉ

 

Four Seasons Resort Hualalai

Île d’Hawaii

Four Seasons Resort Hualalai - boutique hotel in the Island of Hawaii

Malgré sa beauté naturelle, l’île principale est bien moins touristique que ses voisines. Ce qui en fait le site parfait pour un hôtel comme le Four Seasons Hualalai. En respectant le caractère modeste et authentique de la côte de Kona, il se veut calme et mesuré avec ses bungalows et villas à étages dissimulés entre jardins, piscines et chemins sinueux. Avec véranda privée s’il vous plaît !

DÉTAILS & DISPONIBILITÉ

 

Travaasa Hana

Île de Maui

Travaasa Hana - boutique hotel in the Island of Maui

Travaasa Hana, l’un des hôtels les plus prisés de Maui, est l’endroit parfait pour se déconnecter. Logé à l’extrémité est de l’île, vous aurez tout le temps d’apprécier la superbe désolation des lieux avant d’atteindre ses cottages rustiques et leurs jacuzzis privés — le cadre de cet hôtel en bord de falaise, les blocs de lave noire étant aussi photogéniques que n’importe quelle plage, remplacera l’arrière-plan de votre écran.

DÉTAILS & DISPONIBILITÉ